ASSOCIATION
CHEMINEMENTS
SOLIDAIRES
RESEAU, CENTRE D’ANALYSES ET DE RESSOURCES
des innovations économiques, sociales, environnementales et territoriales émergentes
Diagnostics territoriaux et mises en réseaux d’acteurs.
(Prospections, Analyses, Productions d’outils de développement)
Développement Durable Solidaire
Philosophiquement votre
Agir sur/dans l'environnement
Retour à la page précédente

La rubrique s’inspire des ouvrages publiés par Jean-Marie Harribey sur le développement durable-soutenable, et qui étudient les motivations et les impacts opposant les choix d’agir sur ou dans l’environnement

  • Nous nous appliquons d’abord à mettre en évidence qu’une action sur l’environnement est contraire à une volonté de préservation et d’amélioration : avec une action économique sur l’environnement, les milieux de vie, chosifiés en produits, se voient réduits au rôle mineur de marchés lucratifs. Découpés en filières sectorielles, ils deviennent prétexte à accumuler des fuites en avant technologiques, par un chantage a la supposée puissance de pseudo-solutions : les contrôles et les évaluations sont escamotés en permanence, laissant ignorer qu’elle sont plus coûteuses dans leurs conséquences à réparer, et porteuses de menaces, de risques dont l’estimation est refusée… En maintenant les éco-systèmes en dehors des structures économiques, on s’enferre dans une politique de communication, faite de batailles de chiffres : le maintien du mode de production à base d’adjuvants industriels intensifs et désorganisé en unités de transformation éclatées, provoquant des transports excessivement coûteux, interdit de constituer des leviers réduisant les pollutions endémiques, leurs effets négatifs irréversibles, l’élévation des dépenses à acquitter pour une consommation massive à prix accessibles.

Démonter les logiques d’incohérences inhérentes à une action sur l’environnement, impose un rapprochement avec les insuffisances d’ONG environnementalistes : puisqu’elles cantonnent leur attention à des thématiques de dérèglement climatique, de santé, de biodiversité, de préservation dans la qualité des sols, etc., sans référer ces chantiers à des structures de l’économie, aux conditions sociales du travail et des travaillleurs que l’industrialisation financiarisée normalise en fonction d’accumulation de capitaux privatisés, elles se détournent elles aussi, comme les sociétés responsables de carences environnementales qui sont indissociablement sociales, de prises sur l’état des milieux de vie et sur leurs évolutions.

  • Inversement, il importe d’illustrer avec précision qu’une action dans l’environnement désigne une globalité d’interventions qui rend inéluctable d’être associées pleinement aux questions sociales, replacées dans la shère de l’économie : en effet, en concevant un social directement et centralement impliqué par l’exercice du travail, lequel conditionne les mœurs, les loisirs, les consommations, etc., l’intégration de l’économie dans la préoccupation dominante de l’environnement s’appuie sur la division des métiers à coordonner, sur leurs solidarités organiques qui exigent des solidarités professionnelles, une juste valorisation des catégories de travailleurs, si l’on veut mobiliser les collectivités autour d’une économie écologique.

Là aussi, on pensera à clarifier pourquoi enfermer un pseudo « social » dans un assistanat caritatif, des aides publiques à destination d’exclus, met en place un marché de la misère au contraire de remédier aux inégalités criantes et croissantes : sans rapporter les dénuements, les précarités, les souffrances au travail, les discriminations entre revenus, à leurs responsabilités, à leur dépendance vis à vis des sociétés employeuses et réduisant les emplois, les salaires, il est hors de question de traiter collectivement ce mal endémique. Par conséquent, il est exclu de se débarrasser des redistributions stériles engouffrées dans des réponses aux urgences, et détournées de préventions et de solutions durables aux injustices liées au travail… qui conditionnent les réparations des dégâts environnementaux.

Participez au Forum:   
Copyright parisenphotos.com
Les articles et les documents à disposition: Vos commentaires sur cette rubrique:
2009-07-11 Premier rapport développement durable aux normes GRI pour GDF-Suez .
  1  
.
 
Laisser un commentaire

Les liens utiles en référence à cette rubrique
http://www.vidence-verzekeringen.nl/
Agenda des événements en référence à cette rubrique

© Les textes –Introductions et articles- sont rédigés par Jean-Claude Diébolt. Ils sont relus et corrigés par Martine Diébolt. Ils sont soumis à un Comité de lecture, où figurent initialement Yveline Nicolas (Adéquations) et Jacques Maret (E3D). La mise en forme et en page des articles et des documents est assurée par Carline Cramesnil, membre du C.A. L ’architecture et le développement du site et de ses 4 Chemins sont confiés à Thierry Navas, membre physique.
Retour à la page précédente

Ajouter une note
Ajouter un document ou un article
Gérer cette rubrique

PRESENTATION Historique | Un centre d’analyses et un réseau | L'équipe | Nos partenaires | Nos membres: les personnes morales | Les personnes physiques | Article Politis Décembre 2005 | Article Ashoka juin 2006 | Article Politis Janv 2007 | Cheminements sur FRANCE INTER |
OFFRE GLOBALE Schéma global | La méthodologie | prospection / collectage | classification / analyse | intervention | Les besoins repérés | Les usagers cibles | Répartition des besoins selon les usagers cibles | Les pouvoirs publics et collectivités territoriales | Les réseaux et centres de ressources | Les structures émergentes | Diagnostic personnalisé | Les moyens mis en oeuvre | Le réseau : inter-régional et national | Les services aux usagers | Tarifs pratiqués |
INFORMATION Actualités | Agenda économie solidaire | News letters | Contact |
FORUMS Tous les Forums | APPEL << Décloisonner la recherche >> | ETUDE << PAC et emplois >> | LES MESURES DU GRENELLE |
PARTICIPATION
COOPERATION
Inscription dans la Base de Données du Centre d'Analyses | Suivi de fiche descriptive déjà réalisée | Carnets de route en cours de réalisation | Enjeux et chantiers | Exemple de fiche descriptive |


Association CHEMINEMENTS, Contact : Jean-Claude DIEBOLT, président.   La Foucherie - 72 600 - LA FRESNAYE SUR CHEDOUET
TEL : 02 43 97 80 80 - 06 75 01 01 73, MAIL : contact@cheminements-solidaires.com


Contactez nous par mail