RESEAU : PARTENARIATS et CONTRIBUTIONS

LE CENTRE d’ANALYSE et SON RESEAU (1999-2008)

inter-régional et national,  partenariats, contributions, organismes/personnes ressources

Le réseau Cheminements a émergé en 1999, s’appuyant sur un noyau de porteurs de projets qui ont développé des synergies entre eux et avec de multiples créateurs, à partir de 1981 et des participations aux programmes d’aménagement des territoires. Il regroupe depuis 2002 des professionnels, des entrepreneurs innovants, des animateurs de réseaux, des chercheurs de l’économie solidaire.Ses membres ont tous un parcours qui les place parmi les chercheurs ou les praticiens à la pointe de la connaissance ou de l’innovation dans les différents champs d’activité de l’économie sociale et solidaire.

Dans de nombreux territoires, des relations sont établies avec d’autres structures qui se consacrent à des inventaires et des animations. Des partenariats sont à poursuivre et a conclure avec un maximum de réseaux infra- et inter- régionaux en fonction des besoins des usagers.

D’autre part, il s’agit de promouvoir une convergence constructive entre les acteurs et les chercheurs. L’extension de la recherche à différentes régions a conduit à s’appuyer sur les monographies et les rapports des autres équipes de recherche – action et sur les participations à des Séminaires nationaux intégrés au programme “ L’économie solidaire en régions ”, qui a mobilisé 40 équipes de chercheurs, issus de toutes les régions.

Le centre de prospection et d’analyses CHEMINEMENTS-SOLIDAIRES rassemble et diffuse les données opératoires selon les besoins des acteurs des territoires grâce à une méthode de collectage et de traitements conceptuels, construisant des outils adaptés aux dynamiques locales, à l’aide de critères, de catégories, et de classifications appliqués aux initiatives repérées.

Parallèlement, la construction de la méthodologie se nourrit des échanges inter-universitaires, organisés en Colloque annuel : en mars 2003 à Toulouse et en avril 2005 à Marseille, des contributions sur “innovations et recompositions spatiales” ont été assurées, au double titre de Cheminements et du Gregum. De même, en 2003 et 2004, réflexions et discussions avec divers organismes ont suscité des participations et des interventions à des sessions d’étude et à des Séminaires : avec le Collège Coopératif de Rennes sur la transversalité et l’interdisciplinarité, avec la Fondation pour le Progrès de l’Homme sur les Pactes Locaux, avec les rencontres du M.A.U.S.S à Thiviers sur le marchand et le non marchand, avec PEKEA (Political and Ethical Knowledge on Economic Activities), à Rennes, sur économie et démocratie participative.…

Nos carnets de routes : Le long cheminement jusqu’à la création de l’association CHEMINEMENTS-SOLIDAIRES nous a fait accumuler, depuis 1980, une masse de références d’où sont extraits aujourd’hui près de 8000 dossiers traités sur des projets. Le réseau d’experts inter-régional, développait les projets des membres par des « Carnets de Route » qui dessinent les transverses entre thèmes, nationalement et internationalement. 

La variété des champs d’activités et la pluralité des régions où interviennent les participants au réseau, le rend unique en France aujourd’hui encore, par la volonté de cultiver systématiquement les transversalités entre nous, tout en reliant indissociablement les décloisonnements et extensions pragmatiques à un travail rigoureux de théorisations.

Autour de potentialités dans un projet de membre, s’est construit un « Carnet de Route » : extensions de partenariats, élargissements à de nouvelles activités par décloisonnements, essaimages…

 Voir également l’équipe permanente


Partenaires ayant participé à part entière au projet Cheminements Solidaires :

L’Université du Maine, par le Laboratoire du GREGUM

  


Contributions passées : 


Des échanges avec des personnes ressources et des organisations sont susceptibles de prolongements, en cas de besoins, sous forme de partenariats formalisables :

Fokus 21 (production, la réalisation et la diffusion de projets documentaires engagés dans les problématiques du 21ème siècle.) (Marseille et Ile de France) – LES VIDEOS
Terre et Humanisme, coopération Nord-Sud et agriculture bio initiée par Pierre Rabhi : Transmission de l’agro-écologie pour l’autonomie alimentaire des populations et la sauvegarde des patrimoines nourriciers….(Ardèche)
Les Ateliers du Teyracculture et développement rural (Languedoc Roussillon)
Kokopelli : Une équipe qui oeuvre avec un très grand dynamisme et un dévouement total pour la cause de la biodiversité et des Semences de Vie (semences bio, patrimoine agricole) (Gard)
L’Intelligence Verte avec Philippe Desbrosses et Emmanuel Bailly, suite à une participation aux 1° Assises du Limousin sur le thème de l’éco – région
Objectif Bio 2007  – Philippe Desbrosses :  La création et la mission d’OBJECTIF BIO 2007 s’inscrivait dans la période électorale 2007 pour faire de l’insécurité alimentaire et environnementale, un enjeu de débat et de choix de société.  Participation aux 1° Assises du Limousin sur le thème de l’éco–région, pour promouvoir le passage, progressif et dans les meilleures conditions possibles, à l’agriculture biologique. 
Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France PNR (Stéphane Adam), suite à une contribution lors des Journées Nationales en octobre 2005 (forum3), sur « Les potentialités d’intervention des PNR dans le champ des services à la personne »
Des auteurs d’ouvrages portant sur les enjeux de société : Frédéric Lebaron («Libre, Raisons d’Agir », enseignant à l’Université d’Amiens) ; Eric Dacheux (IUT de Roane)

La répartition territoriale des acteurs (réseau et équipe) de Cheminements-Solidaires (cliquez sur la carte ci-après)

 


Autres participations et interventions

Participations à des travaux et évènements financés par des institutions d’Etat et des collectivités territoriales :

  • Cheminements figure, au titre de fournisseur de données et de méthodologie, dans deux Rapports de recherche remis par le Gregum à la Mire, en mars 2003 (sur un atlas permanent des innovations en Pays de la Loire) et à la DIES, en décembre 2005 (sur l’économie solidaire dans les politiques de Pays) – Un suivi et un encadrement de formations pour 2 doctorants ont été fournis
  • Comité de coordination pour les premières Journées de l’Economie Solidaire à Paris (12 juin 2004) avec réalisation de l’affiche et co-animation de l’Atelier Culture et Economie solidaire

Interventions dans des cadres formalisés, donnant lieu à prestations :

  • le GES de Bordeaux (session de formation sur l’économie solidaire)
  • ENSTP (Ecole Nationale de la Santé) de Rennes (mars 2004 et mars 2005) : sessions de formation pour fonctionnaires de la catégorie A (associations et économie solidaire)
  • Rapport pour l’IRES, en coopération avec la CFDT, sur « Quelle PAC pour quels emplois ? »